Plein feu sur la Journée de l'Entreprise familiale

Prev Next

Le mardi 4 octobre, le ministre flamand du Travail, de l'Économie et de l'Innovation Philippe Muyters a inauguré la Journée de l'Entreprise familiale au siège de Willemen Groep, le plus grand groupe de construction familial de Belgique. C'est une initiative de l'Institut de l'entreprise familiale (Instituut voor het Familiebedrijf ou IFB), qui étudie les entreprises familiales et les aide à davantage se professionnaliser.

L'IFB a célébré ce mardi son vingtième anniversaire. « En 1996, on se demandait si les entreprises familiales avaient un avenir ; aujourd'hui, on les considère comme un modèle au grand potentiel », affirme-t-on à l'IFB. En collaboration avec plusieurs entreprises familiales, Johan Lambrecht, professeur à la KU Leuven, a réalisé une étude sur les facteurs qui contribuent au succès durable des entreprises familiales, de génération en génération. Willemen Groep a été l'un des cas abordés durant le congrès.

Au début de l'année, Johan Willemen a passé le flambeau à son fils Tom. « Si vous repérez un bon CEO dans la famille, il faut le prendre sans hésiter. Un CEO externe subit vite la pression des chiffres, même s'il dirige une entreprise familiale. En tant que président, c'est un aspect auquel je prête beaucoup d'attention, par crainte de perdre l'attachement à l'entreprise. Avec Tom à la tête de Willemen Groep, j'éprouve un sentiment de satisfaction et de soulagement », confiait Johan Willemen au quotidien De Tijd (05/10/2016).

Selon le professeur Lambrecht, Willemen illustre bien la première leçon de l'étude « La continuité familiale comme objectif ». Et d'après Johan Willemen, son successeur incarne parfaitement la deuxième leçon : « Bâtir sur le passé ». « Le respect de la tradition et des valeurs familiales a toutefois un revers : on perd de vue l'innovation », admet-il. « Dans de trop nombreuses entreprises familiales, le pater familias règne en maître absolu pendant des décennies. Or, il faut oser prendre ses distances par rapport à son entreprise. »

« Je suis impressionné des innovations que Tom a apportées à Willemen Groep en moins d'un an. Depuis qu'il est CEO, trois personnes recherchent au quotidien des pistes d'innovation. C'est ainsi que nous en sommes arrivés aux présentations en réalité virtuelle de nos projets de construction et au Building Information Modeling (BIM), qui permet la numérisation d'un projet, de la conception et du cahier des charges à la facturation et à la comptabilité en passant par l'exécution et le suivi sur le chantier. »

 

5 Octobre, 2016 - 12:15