Aswebo et Franki Construct construisent la nouvelle digue de mer de Wenduine

Prev Next

La ville de Wenduine, à la côte belge, va être dotée d’une nouvelle digue de mer : une décision basée sur une étude du ‘Masterplan Kustveiligheid’ (Plan directeur de sécurité côtière), qui a démontré que Wenduine est l’un des maillons les plus faibles de notre protection côtière. Aswebo et Franki Construct ont entamé la rénovation intégrale de la digue le 1er septembre.

Les 5 et 6 décembre 2013, notre littoral a été frappé par la Tempête de Saint-Nicolas, qui a charrié pas moins de 2,4 millions de mètres cubes de sable dans la mer. Une partie de ce sable reviendra sur la terre ferme de façon naturelle, tandis qu’une autre partie est irrémédiablement perdue. Voilà pourquoi la section Côte du département Mobilité et Travaux publics de l’Administration flamande a entamé des réensablements d’urgence dans quelques villes côtières en mi-février, avec environ 700.000 mètres cubes de sable à Wenduine, par exemple. Comme la réfection des plages n’offrira pas une protection suffisante à elle seule, la digue de mer sera également prise en main. Aswebo et Franki Construct collaborent afin de démolir totalement la digue existante pour ensuite la reconstruire selon un nouveau concept.

Pour commencer, la nouvelle digue sera plus large. Elle sera aussi plus attrayante pour les promeneurs, touristes et vacanciers, via l’ajout d’une voie carrossable et d’une zone piétonnière, avec espace pour des bancs et terrasses. Le principal objectif des travaux est de protéger Wenduine contre les tempêtes extraordinaires. Deux murs anti-tempête seront construits sur le nouveau corps de digue stabilisé. Le mur côté mer sera en forme de parapet, avec un nez en saillie au-dessus de la plage pour arrêter les grosses vagues. Il sera ancré par le biais de pieux battus à six mètres dans le sol. Le mur côté terre sera en forme de banc et lui aussi placé sur une paroi de pieux sécants. Ensemble, ces deux murs formeront une cuvette où les grosses déferlantes dissiperont leur énergie et donc leur violence envers les constructions. Le rond-point sera lui aussi entièrement rénové et pourvu de nouveaux bancs, d’un brise-vent, d’un podium et d’un nouveau revêtement dur avec terrain de pétanque, terrain de sport et parc pour skate. Le marché global s’élève à € 9,6 millions.

 

1 Septembre, 2014 - 16:45