Première pierre pour Sion

Prev Next

Mardi midi, le bourgmestre de la ville de Lier, Frank Boogaerts, a posé la première pierre du nouveau projet résidentiel et de développement urbain Sion en présence des administrateurs du développeur de projet, une association momentanée composée de DMI Vastgoed, de Vanhout Projects et de Willemen Real Estate. 147 nouvelles habitations dotées d’un parking souterrain seront implantées sur ce site.

Jusqu’il y a peu, le site de Sion, situé le long des remparts de Lier, abritait les entrepôts de la ville. Lorsque l’administration communale a décidé en 2006 de déplacer ces services à un autre endroit de la ville, ce site bénéficiant d’une situation centrale s’est libéré pour accueillir un projet ambitieux. Les entrepôts furent détruits fin 2013. La Stedelijke Academie voor Schone Kunsten (SASK - Académie urbaine des Beaux Arts), installée également sur le site, fut intégrée au projet et agrandie. Étant donné sa situation – à deux pas de la rue commerçante Berlarij et à distance de marche du centre – il s’agit d’ores et déjà d’un cadre de vie idéal incitant à venir vivre en ville. La proximité des remparts offre en outre une opportunité de créer un domaine public de qualité.

147 nouvelles habitations

Le projet Sion comprend la construction de 68 appartements donnant sur la Nèthe et la réserve naturelle de Nazareth, de 31 appartements avec vue sur la nouvelle place SASK et de 48 maisons unifamiliales. Les plus grands appartements disposent de grandes baies vitrées et de vastes terrasses allant jusqu’à 20 m². Les appartements du rez-de-chaussée disposent d’un jardin. Les rangées de bâtiments sont disposées comme les cinq doigts d'une main : alignées les unes aux autres et perpendiculairement à la SASK et la vallée de la Nèthe. Les appartements sont installés à chaque extrémité des ‘doigts’. Les habitations unifamiliales occupent quant à elles le centre du site.

Elles répondent à toutes les exigences des jeunes familles : modernes, peu gourmandes en énergie, avec jardin, en ville et dans un cadre verdoyant. Le site est aménagé comme un quartier sans trafic, avec différentes places permettant aux habitants de se rencontrer. Les voitures sont garées en toute sécurité en sous-sol.

Sion reliera la ville et la réserve naturelle de Nazareth. Afin d’accroître l’accès à la réserve naturelle depuis le quartier résidentiel, un nouveau pont accessible aux piétons et aux cyclistes enjambera la Petite Nèthe.

4 partenaires dans le cadre d’un partenariat public-privé

Sion est un partenariat public-privé entre la ville et l’AM Sion Netezicht, composée de DMI Vastgoed, Vanhout Projects et Willemen Real Estate. Pour les études techniques, les développeurs ont fait appel à l’expertise de Grontmij. Pour la conception, une collaboration s’est instaurée avec le bureau a2o-architecten. L’association momentanée des entrepreneurs Democo, Vanhout et Willemen General Contractor prend en charge les travaux de construction.

Le projet est réalisé et vendu en deux phases. Dans un premier temps, 19 habitations familiales et 54 appartements seront mis en vente. Parallèlement à cela, les remparts seront réaménagés. 39 logements sont déjà vendus.

Visitez également le site du projet.

Photo : de g. à d. Jacky Scherens (General Manager de DMI Vastgoed), Johan Willemen (Président de Willemen Groep), Frank Boogaerts (Bourgmestre de la ville de Lier), Jos Kempen (Administrateur-Directeur de Vanhout), Jef Lembrechts (Directeur général de Vanhout) et Philip Demot (Président de Democo Group).

3 Février, 2015 - 13:00